fbpx
Connecte-toi avec nous

Salut, que cherchez-vous?

Life Africa TV

Notre Manifeste

Un média pour tous

Dans un monde de plus en plus ouvert à l’information et où chacun souhaite avant tout se tenir informé de l’actualité, il nous fallait, nous aussi, apporter une pierre à l’édifice surtout dans le paysage médiatique africain où la place accordée aux médias est tantôt problématique tantôt riche d’espérance. Mais une place surtout très souvent accaparée par les médias traditionnels, très souvent ou trop souvent proches de ceux qui nous gouvernent, biaisant par ce fait les vraies informations ; celles dont le peuple a réellement besoin, celles dont vous avez besoin. Celles que vous êtes censées avoir. C’est cela le journalisme : donner l’information telle que les faits se sont produits à ceux qui la veulent et non l’information que les gouvernants et les puissants disent aux médias de véhiculer. Sans qu’elle ne soit forcément avérée.

Ainsi il nous aura fallu de la concertation, de la réflexion pour proposer à vous, nos lecteurs, un nouveau média qui vous corresponde. Nous concerter donc pour voir comment nous écarter quelque peu de l’ancien projet né en 2016, qui consistait uniquement à couvrir l’actualité de la présidentielle gabonaise de cette année-là.

 Aussi, notre projet est simple : offrir l’expérience la plus claire, la plus intelligente, la plus efficace et la plus fiable au public et aux annonceurs et ce, sur tous les supports numériques. Après tout, nous sommes confrontés à un défi croissant qui nous impose de suivre le rythme des changements qui se déroulent devant nous : la politique, les affaires, la culture, la science et la technologie sont en collision constante, créant de nouveaux conflits, de nouvelles industries, de nouvelles opportunités et de nouveaux défis que nous, en tant que média, nous devons de relayer.

Un média pour tous les sujets africains

Certaines des grandes tendances qui animent nos unes : L’Afrique. L’Afrique qui bouge, l’Afrique qui gagne mais aussi celle qui connaît encore quelques déficits voire quelques échecs.

Ainsi, les innovations technologiques, l’agriculture, les processus démocratiques, l’éducation, la finance, les infrastructures médicales et hospitalières, les voies de communication, la découverte et la promotion des milieux ruraux, les voyages, la musique, le sport, l’informatique, la santé, les politiques étrangères dont l’influence de la Chine, des États-Unis, de la France, la Russie et des autres puissances occidentales, mais aussi l’Environnement dont l’activité humaine malheureusement constitue une menace pour le climat. L’Afrique qui constitue le deuxième vivier forestier du monde doit être regardante sur la façon dont on le gère.

Nous vous informons aussi sur les sujets cruciaux de l’heure : les processus démocratiques en cours sur le continent ; les pandémies du SIDA, Ebola et la plus récente, le Coronavirus. Nous voulons vous informer de l’impact de toutes ces maladies dans nos pays africains, sur l’homme, sur nos économies et comment les politiques mises en place par nos gouvernants permettent de les contourner.

Nous vous informons sur tous ces sujets-là parce qu’ils sont le quotidien de chaque Africain, le quotidien de chacun de vous.

Un média de qualité au cœur d’une Afrique du futur

Nous couvrons tous ces sujets avec professionnalisme et objectivité parce que nous croyons que la vérité et les faits existent et doivent être mis en évidence, répétés et défendus. C’est cela notre credo et celui de tous nos collaborateurs. Nous couvrons tous ces sujets, parce que nous croyons que l’Afrique du futur, celle qui s’éveille, s’intéresse à l’entrepreneuriat, à la finance, à la politique, au sport, à l’économie se trouve là, dans une information de qualité. Nous sommes un média de qualité.

L’Afrique change, l’Afrique est en mutation. Ce processus-là ne peut ne pas être suivi par un média qui ne reflète pas cette mutation. C’est pour cela que nous nous appuyons sur des correspondants fiables sur tout le continent qui relateront dans nos lignes ce qui se passe en Afrique, du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Il ne s’agira pas de forcer les traits, de remplir nos pages d’informations quelconques mais de privilégier avant tout la qualité de nos informations plutôt que la quantité de l’information. « Le but du journalisme », écrivait Patrick Poivre d’Arvor, « n’est ni de déplaire ni de complaire. C’est de remuer la plume dans la plaie. » Or, on ne déplaît ni ne complaît quand on donne une information vraie  et véritable à son lectorat. La seule vraie compromission du journalisme c’est celui du débat contradictoire, c’est celui de l’analyse approfondie de l’information pour offrir à son lectorat l’information, la vraie. Nous vous la devons.

On ne peut donc, en vous remerciant, que vous souhaitez d’ores et déjà une bonne navigation sur nos chaînes et pages.

                                                     L’équipe de rédaction