fbpx
Connecte-toi avec nous

Salut, que cherchez-vous?

Life Africa TV

Économie

Accord entre MultiChoice et les géants américains Netflix et Amazon

Le géant sud-africain de la télédiffusion, MultiChoice Group vient de signer des accords avec les mastodontes américains Netflix et Amazon pour offrir leurs services de streaming via son nouveau décodeur. Une initiative qui devrait permettre au leader africain du réseau de télévision par câble de conserver ses abonnés.

MultiChoice, filiale du géant sud-africain Naspers, plus grande entreprise africaine en terme de capitalisation boursière (64 milliards de dollars), a dû faire face à une concurrence accrue de ses rivaux américains après que des fournisseurs d’accès à internet (FAI) aient mis en place des offres moins chères et plus rapides leur permettant de prendre pied sur le continent. La société basée à Johannesburg a répliqué en lançant son propre produit de streaming, appelé Showmax, en 2015. La plateforme propose des offres à des tarifs agressifs sur des forfaits haut de gamme pour consolider sa clientèle. Fort d’un catalogue local très riche, Showmax a conquis un public déjà féru des productions africaines, mais que l’arrivée des opérateurs de la « big tech » américaine et leur riche catalogue n’a pas rendu indifférent.

« Le prix des nouvelles offres et son impact sur l’offre mensuels de MultiChoice sera annoncés dans les semaines à venir », a déclaré un porte-parole du groupe mercredi. Selon Timothy Neil Jacobs, directeur financier de Multichoice, “Notre objectif est de récupérer une commission sur les revenus générés par les clients provenant de notre plateforme”.

Suite à cette annonce, les actions du groupe ont fait un bond, gagnant 8,5% pour s’adjuger à 102,62 rands à la clôture du marché de Johannesburg, le plus haut niveau depuis près de quatre mois.

Selon MultiChoice, le nombre d’abonnés a augmenté de 5 % au cours de l’année jusqu’en mars, pour atteindre 19,5 millions de foyers. La demande ayant repris à la fin de cette période, l’Afrique du Sud, son plus grand marché, étant entrée dans une phase de confinement liée à la pandémie du coronavirus. 

Leader dans une grande variété de produits, allant des compétitions sportives internationales (majorité de ses abonnés), et la production de films et séries à forte coloration locale. On peut citer la très célèbre “Trackers“, série sur le crime organisé, y compris la contre bande de diamants, tournée au Cap, a été le programme le plus regardé de MultiChoice au cours de l’année 2020, battant la dernière saison du succès international “Game of Thrones” produit par HBO, a déclaré la société.

L’intérêt des plateformes de streaming américaines pour les productions africaines, est de plus en plus marqué. Le géant américain Netflix a commencé à investir ce marché en produisant plus de contenu africain. Les séries dramatiques » Queen Sono” et “Blood and Water“, toutes deux sud-africaines, ont fait leurs débuts sur le service cette année, soutenues par de vastes campagnes de marketing.

“Il y a peu de risque de chevauchement entre les contenus de Showmax, qui sont à 50 % locaux, et un service comme Netflix. C’est pourquoi nous trouvons que les accords avec d’autres services de vidéo à la demande sont complémentaires”,

a déclaré M. Jacobs.

Par ailleurs, Mutichoice détient des accords avec d’autres fournisseurs de télévision à péage ainsi que des services de streaming. Sky U.K et Canal+ France ont tous deux des accords avec Netflix.  

Écrit par

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Vous aimerez aussi